Le chant clair des sirènes – René Pagis

♦ Éditeur : MarivolE
 Nombre de pages : 248
 Date de parution : 3 mai 2018
♦ Prix : 19,00€
♦ Acheter : Amazon ou Bookwitty

Résumé : La descente aux enfers d’un innocent que tout accuse Jacques a toujours dit qu’un jour il partirait « Tout droit devant » conscient qu’il ne le ferait jamais. Pourtant, un jour, différent des autres, incapable de supporter plus longtemps une vie conjugale impossible, il part sous la pluie en direction du sud. À bout de force, il se réfugie dans une grande maison, chez Mathilde, une dame mystérieuse qui l’envoute et le prive progressivement de toutes ses défenses… Un homme, malade, dont il a remarqué la présence est finalement étouffé dans son lit. Jacques, inconscient, se réveille dans une chambre auprès de Mathilde sans le moindre souvenir. Elle l’accuse du meurtre de son mari. « Il a basculé dans un autre monde délicatement irréel, abandonnant toute forme de raison, aujourd’hui, il en est convaincu, il a cédé sans pouvoir résister à une tentation fatale… » A-t-il été victime du seul pouvoir de séduction de Mathilde à la manière du chant clair des sirènes attirant les marins ou d’une substance discrètement administrée par son hôtesse ? Jacques reprend sa fuite mais tombe rapidement dans les mailles de la Justice et comme si cela ne suffisait pas, il apprend qu’il est atteint d’une maladie grave qui risque de l’emporter très vite… Laquelle de ces deux fatalités l’emportera ? Et si en attendant il réapprenait à vivre et à aimer ?

Mon avis : Je ne connaissais ni la maison d’édition ni l’auteur, mais le résumé à réussi à me convaincre de lire ce policier. Et ça tombe plutôt bien parce qu’en ce moment, je suis assez friande de policier.

Un matin, lassé de sa vie de retraité et conjugale, Jacques décide de quitter le domicile conjugal. Il monte dans sa voiture et roule droit devant. Il atterri dans une maison d’hôte où l’hôtesse est plus que mystérieuse et cette rencontre va changer sa vie.

Ce roman commence tranquillement. On fait connaissance avec Jacques, son quotidien et son passé. C’est un homme tranquille, à la retraite, le vrai portrait du français moyen. Là où Jacques va se différencier c’est lorsqu’il décide un matin de quitter le domicile conjugal, lassé d’une énième réprimande de sa femme. La maison d’hôte où il atterri a tout d’abord l’air calme, mais elle va être le début de sa descente aux enfers.
L’idée de départ est bonne, c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à lire ce roman policier, mais je trouve qu’il se passe trop de choses trop vite, et que le tout n’est pas assez développé. Ce Jacques cumule la malchance. Lui qui avait une vie anodine, bascule alors dans l’accumulation de calamités. Il sympathise rapidement avec des gens dont on sait peu de chose, j’aurais aimé en apprendre plus sur ces nouvelles rencontre qui ponctuent sa « route ».
La fin est logique, même si je ne m’y attendais pas du tout. Mais elle est vraiment en accord avec toute la vie de ce pauvre Jacques, qui donne surtout l’impression d’être passé totalement à côté de sa vie.
C’est un roman qui a du potentiel mais qui malheureusement n’a pas réussi à me séduire.

Je remercie MarivolE pour la lecture de ce livre.

 

Une réflexion sur “Le chant clair des sirènes – René Pagis

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.