Dans la forêt de Hokkaido – Éric Pessan

Éditeur : L’école des loisirs
Nombre de pages : 132
Date de parution : 30 août 2017
Prix : 13,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Les anges gardiens n’existent pas qu’en rêve, le saviez-vous ? Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise d’Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ?

Mon avis : L’école des loisirs c’est une maison que j’ai découverte il y a peu. Je la connaissais de nom, bien sûr, mais je n’avais pas pris le temps d’en lire les parutions. C’est chose réparée depuis quelques mois, et c’est avec plaisir que j’ai commencé dans la forêt de Hokkaido.

Julie est une fille de 15 ans. Un samedi matin elle est réveillée en sursaut à cause d’un cauchemar. Elle est aussi fiévreuse, et chaque fois qu’elle va se rendormir ce fameux week-end, elle repartira dans le même rêve : celui ou un enfant de 7 ans a été abandonné dans une forêt japonaise.

J’ai lu ce livre très rapidement, bien sûr il est très court, mais le rythme est aussi très rapide. La narration y contribue également. Il n’y a pas de dialogue, tout est raconté par Julie est le style est donc très simple.
On plonge très rapidement dans l’intrigue. Et de suite on tremble pour Julie et le jeune japonais qui erre seul dans la forêt. L’auteur flirte avec les frontières : celles du réel et celles du fantastique. On est tout le temps incertains, à chercher si ce qui arrive est réelle ou vraiment un rêve. L’auteur est très habile pour nous faire douter. Moi qui suis fan de paranormal, j’y ai vraiment trouvé mon compte. Ici Éric Pessan exploite les facultés paranormales dont tout homme est doté mais qu’il n’exploite pas forcément.
Mais il n’y a pas que cela dans le livre. Il aborde également des sujets d’actualité comme le sort réservé aux réfugiés une fois qu’ils sont arrivés en Europe et plus précisément en France. À quel point la France est divisée sur le sujet et que rien n’est simple. Que malheureusement il n’existe pas une seule solution qui satisferait tout le monde.
J’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai eu un peu de mal à m’identifier avec Julie, que finalement on connait mal, mais le sujet abordé et totalement en phase avec moi.

Je remercie L’école des loisirs pour cette lecture.

1/80

Publicités

Une réflexion sur “Dans la forêt de Hokkaido – Éric Pessan

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s