Le matin en avait décidé autrement – Salomé Vienne

Éditeur : Mnémos / Naos
Nombre de pages : 336
Date de parution : 21 octobre 2016
Prix : 14,90€

Résumé : Éda et Théo avaient tout pour être heureux. Des gamins comme les autres, qui jouaient à se faire peur en se racontant des histoires au pied du grand châtaignier. Un jour pourtant, Éda disparaît sans laisser de traces. Et tout le monde oublia l’arbre, Éda et ses rêves étranges. Tous, sauf Théo… Commence alors pour lui l’expérience du doute, l’adolescence puis l’âge adulte. Mais de l’autre côté des mondes, prisonnière de la cellule 222 du Centre de tests génétiques de l’Empire, Éda vit encore et lutte, chaque matin, pour un fol espoir : retrouver Théo et lui confier sa dernière histoire, celle de sa survie… Salomé Vienne nous entraîne aux confins des mondes, là où l’impossible et le merveilleux se rencontrent pour forger un récit hypnotique.

Mon avis : Il va m’être difficile de vous écrire un avis sur ce livre. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé. Je ne peux pas dire non plus que je n’ai pas aimé. J’ai surtout l’impression de n’avoir pas tout saisi… et ça m’agace ! 😉

Éda et Théo ont passé leur enfance ensemble. Ils partagent tout, surtout leur monde imaginaire dans lequel ils s’évadent des heures. Jusqu’au jour ou Éda disparait et où Théo dépéri. Alors Théo décide de la retrouver. Mais ce n’est pas aussi simple que ça.

Lorsque j’ai commencé les premières pages de ce roman, je me suis dit que je ne le terminerai pas. L’écriture était trop poétique pour mon esprit terre à terre. Souvent je me suis demandée où j’étais et si je comprenais bien les métaphores. Mais j’ai voulu persévérer et quelques pages plus loin j’ai beaucoup plus accroché. On retombait dans un monde à ma portée.
La richesse de ce livre, ce sont les différents mondes créés par l’auteure. Je ne sais pas où elle a trouvé tout ça, elle dit qu’elle les tire de ses rêves, ils sont bien inspirés les siens. Mais, même si j’ai compris qu’il y avait différent monde, j’ai eu du mal à comprendre le principe, le fonctionnement. Mon esprit cartésien demandait plus d’explication. Cela ne gène pas la compréhension de l’histoire, et je pense que ça a suffit à pas mal d’autres lecteurs, mais moi ça à manqué à mon plaisir de lecture.
J’ai trouvé qu’il y avait aussi parfois trop de monde qui se superposaient, que certains n’étaient pas indispensable, qu’on en savait trop peu sur eux, abordés en quelques pages, et que je voulait en savoir plus sur ceux dans lesquels évoluaient Éda et Théo… Oui, je suis une lectrice insatisfaite et exigeante. Attention, l’auteure écrit très bien, on sent tout le travail et l’amour qu’elle y a mis, mais sa construction est atypique et peut-être un peu trop pour moi.
Bref, j’ai tout de même passé un très bon moment lecture avec ce livre. J’ai aimé suivre Éda et Théo, je me suis attachée à eux, mais j’aurais aimé en apprendre plus sur eux. Vous voyez ? Il y avait un peu trop de… et pas assez de… Non ? Vous ne voyez pas ? Alors lisez-le et vous saurez 😀

Je remercie Mnémos pour cette lecture.

48/65

Publicités

3 réflexions sur “Le matin en avait décidé autrement – Salomé Vienne

  1. Acr0 dit :

    Je n’ai pas tout saisi non plus, mais je crois que c’était voulu par l’autrice 🙂 C’est l’avantage d’une navigation en monde onirique.

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s