Viens vers moi – Castle Freeman Jr.

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 251
Date de parution : 4 janvier 2017
Prix : 6,70€

Résumé : Dans les fins fonds désolés du Vermont, la jeune Lilian est devenue la cible de Blackway, le truand local. Son petit ami a préféré fuir, elle a décidé de rester. Bien résolue à affronter celui qui la harcèle. Alors que le shérif se révèle impuissant, Lilian se tourne vers un étrange cénacle. Sous la houlette de Whizzer, ancien bûcheron en chaise roulante, quelques originaux de la région se réunissent chaque jour dans une scierie désaffectée pour disserter en sirotant des bières. Devant la détermination de la jeune femme, Whizzer décide de l’aider en lui offrant les services de deux anges gardiens peu ordinaires : un vieillard malicieux, Lester, et un jeune garçon, Nate, plus baraqué que futé. Avec eux, Lilian se met à la recherche de Blackway dans les sombres forêts qui entourent la ville pour s’expliquer avec lui. De bar clandestin en repaire de camés, la journée qui s’annonce promet d’être mouvementée, l’affrontement final terrible.

Mon avis : En ce moment j’alterne romance et policier. Et tant qu’à faire autant découvrir de nouveaux auteurs. Je ne connais pas Castle Freeman Jr. et j’étais curieuse de le découvrir.

Lillian est harcelée par le truand local. Le shérif ne peut rien faire pour elle alors il l’envoie vers une bande d’hommes un peu atypiques mais qui pourraient l’aider.

Ce livre commence comme un policier : une jeune femme en détresse qui a besoin qu’on l’aide à calmer le voyou du coin. Sauf que ce n’est pas que ça, je dirais même plus, au final, ce n’est pas vraiment un policier mais plutôt une tranche de vie de l’Amérique profonde.
L’auteur alterne les chapitres où Lillian cherche après Blackway (le fameux méchant) avec ces deux acolytes, rusant pour obtenir des informations et entre ceux où la bande à Whizzer raconte ce qu’il s’est passé dans la région depuis quelques décennies. Ils dressent alors de véritables portraits de ces gens qu’on croise dans ces régions. On découvre ce qu’est la vie d’une petite bourgade qui tire sa richesse de l’exploitation des forêts qui l’entoure. C’est tout en finesse, malgré ce que l’on aurait pu croire. Sous le prétexte d’une traque, l’auteur nous montre que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils laissent voir, que tout est plus subtil que ça. Au delà des bouseux mal dégrossis, il y a des hommes qui ont une histoire et qui savent autant appliquer la loi que la contourner.
Je suis ressortie de ma lecture un peu mitigée. Parce que je m’attendais à lire un policier et que finalement je suis plus sur un roman contemporain. Mais au final, j’y ai quand même pris du plaisir.

Je remercie J’ai lu pour cette découverte.

Publicités

Une réflexion sur “Viens vers moi – Castle Freeman Jr.

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s