Fuir la citadelle – Ryan Graudin

Éditeur : MSK
Nombre de pages : 386
Date de parution : 5 novembre 2014
Prix : 17,00€ Notepaillons5

818RSb2n0ILRésumé : Dai est un jeune garçon issu d’une famille riche de la ville voisine. Ancien dealer, il s’est réfugié à Hak Nam pour échapper à la police. Pour s’en sortir, il doit piéger Longwai, le plus grand trafiquant de drogue de Hak Nam. Il a dix-sept jours pour agir.
Longwai, Mei Yee le connaît. Elle lui appartient, même. Vendue par son père alcoolique à une maison close, elle travaille maintenant pour lui dans les bas-fonds de Hak Nam. En aidant Dai, elle risque sa vie. Peut-elle vraiment faire confiance à ce garçon dont elle ne sait rien ?
Jin Ling est le coureur le plus rapide de Hak Nam. Maigre et agile comme un chat errant, il connaît mieux que personne le labyrinthe des ruelles de la citadelle. Personne ne sait d’où il vient. Personne ne sait qu’il est une fille, à la recherche de sa soeur vendue à une maison close.
S’inspirant du bidonville de Kowloon, enclave de Hong Kong, Ryan Graudin signe un thriller à la fois poignant et palpitant.

Mon avis : Dès que j’ai vu la couverture du livre j’ai été intriguée, la 4ème de couverture a fini de me séduire. Je ne connaissais pas l’auteur et l’histoire originale m’ont donnée envie de les découvrir.

Ce livre c’est l’histoire de trois personnes enfermées dans la même citée sans foi ni loi. Trois destins qui se croisent, alors que la vie n’auraient jamais dû les mettre sur le même chemin, mais le hasard fait parfois bien les choses.

Dès les premières pages on est entraînés dans la course folle de Ling Jin, on découvre le personnage à travers la course pour la survie qu’elle mène dans les ruelles de la citadelle. On découvre la cité à travers ses yeux et les dures lois qui la gouvernent. Ce monde est dur, sans merci et ne permet aucun faux pas. Bien souvent j’ai frémi et eu peur pour la jeune Ling Jin qui prend tous les risques pour atteindre son but.
Elle s’associe ensuite à Dai, qui reste mystérieux une bonne partie du livre, nous découvrons vraiment son histoire petit à petit, l’auteur nous la distille doucement afin de nous tenir en haleine. Lors de notre lecture nous nous posons deux questions : l’association Dai/Ling Jin va-t-elle réussir ? Et qui est vraiment Dai, pourquoi est-il là ? L’intrigue est double pour notre plus grand plaisir.
Je me suis attaché aux personnages et à la petite boule de poils qui suit Ling Jin partout.
L’intrigue, les personnages ainsi que les descriptions de la citadelle sont les vrais points forts du livre. Je pensais que cette citadelle était fictive et que l’histoire se passait dans un monde imaginaire, mais c’est une cité qui a existé à Hong Kong et l’histoire est plutôt contemporaine. Je me suis autant laissée porter par l’histoire que par l’atmosphère de la citadelle très bien retranscrite par l’auteur.
J’avais hâte La terminer ma lecture pour connaître la fin tout en étant triste La le refermer. J’aurais vraiment aimé passer plus te temps avec Jing Lin et Dai.

Le petit plus : J’ai été intriguée par cette citadelle dont s’inspire l’auteure, celle de Kowloon qui se trouvait à Hong Kong, alors j’ai fait quelques recherches et vous trouverez d’autres infos ICI et .

Je remercie les éditions MSK pour cette lecture.

20/100

20/100

Publicités

5 réflexions sur “Fuir la citadelle – Ryan Graudin

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s