La fille de braises et de ronces – Rae Carson

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 400
Date de sortie : 9 février 2012
Prix : 14,90€ 

Résumé : Princesse d’Orovalle, Élisa est l’unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu’elle porte le joyau à son nombril, signe qu’elle a été choisie pour une destinée hors normes, Élisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu’une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée. Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Élisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s’emparer de sa Pierre Sacrée. Délaissée, humiliée, la princesse devra s’affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d’une guerre inévitable et des mirages de l’amour. Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d’être l’Élue de son propre destin.

Mon avis : La collection R a été lancée par Robert Laffont et est adressée à un public d’adolescent et jeunes adultes. Ce qui n’empêche nullement les adultes de les dévorer ! Ce livre est le premier de cette collection que je lis et je dois dire qu’il m’a charmé.

Élisa a vient d’avoir 16 ans et, elle est l’Élue du destin, celle qui porte la pierre sacrée au nombril et qui est investie d’une mission sacrée, bien qu’encore inconnue pour elle. Pour une histoire l’alliance entre deux royaumes, se retrouve mariée avec le Roi de Joya d’Arena, de vingt ans son aîné, le jour de son anniversaire. Elle doit alors quitter le palais de son enfance pour un pays qu’elle ne connait pas. Elle arrive comme un cheveux sur la soupe, son mari n’ayant pas annoncé leur mariage à son peuple. Entre perfidie et trahison, la voilà embarquée malgré elle dans une aventure palpitante, ou elle est la clef de la réussite de la lutte contre l’envahisseur.

Nous faisons d’entrée la connaissance d’Élisa, elle est le narrateur de l’histoire, je suis de suite tombée sous le charme de cette anti-héroïne. C’est une fille banale, un peu ronde qui compense son manque affectif avec la nourriture. Si nous n’étions pas dans un royaume imaginaire, elle aurait tout d’une ado actuelle, pleine de doute et de questions. Sa fragilité fait d’elle un personnage particulièrement attachant, mais l’on soupçonne toutefois des ressources cachées et un caractère bien trempé. Elle est entourée d’une myriade de personnages sympathiques et d’ennemis qu’on adore détester. Mais la subtilité de l’auteur réside aussi dans l’évolution de ces personnages tout le long du récit. Chacun change et nous présente des facettes différentes suivant l’avancée de l’intrigue.
Parlons-en de l’intrigue ! J’ai adoré ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Les événements s’enchainent sans nous laisser le temps de souffler. Lorsqu’on pense qu’on va enfin avoir une accalmie dans le récit, nous revoilà plongé au milieu de l’action. Cela pourrait paraître trop, mais pas du tout, tout a un enchainement logique et les réactions d’Élisa sont tellement naturelles que le tout est extrêmement fluide.

J’ai aussi beaucoup aimé le monde créé par l’auteur, il ne diffère pas énormément de ceux que l’on peut croiser habituellement, mais l’utilisation d’un mélange d’espagnol, d’italien et peut-être de latin pour parler d’objet propre à ce monde m’a ravi en tant qu’ancienne étudiante linguistique ! Sans oublié que cela donne encore plus de cachet à ce monde imaginaire.

Je suis assez lente en lecture, surtout quand je travaille, mais là le livre ne m’a pas fait 3 jours, je l’ai dévoré ! Je suis plus axée Urban Fantasy que Fantasy en ce moment, mais là, j’ai complétement adhéré ! De la fantasy comme ça, sans description à outrance, j’en redemande. J’ai vraiment hâte de lire la suite de cette trilogie. Je remercie donc Robert Laffont pour cette découverte.

Le petit plus : La collection R a sa page Facebook

22/24

Auteur nord américain vivant


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

10 réflexions sur “La fille de braises et de ronces – Rae Carson

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s