La malédiction des Colombes – Louise Erdrich

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 478
Prix : 22,50€

Résumé : « L’homme répara le fusil et la balle glissa en douceur dans la chambre. Il l’essaya plusieurs fois, puis se leva et se tint au-dessus du berceau… L’homme épaula le fusil. Autour de lui, dans la pièce close, l’odeur du sang frais montait de toute part. »

Considérée comme l’une des grandes voix de la littérature américaine contemporaine, Louise Erdrich bâtit, livre après livre, une œuvre polyphonique à nulle autre pareille. Dans ce roman riche et dense, elle remonte le fil de l’histoire collective et individuelle, explore le poids de la culpabilité et le prix de l’innocence.Depuis toujours, la petite ville de Pluto, Dakota du Nord, vit sous « la malédiction des colombes » : les oiseaux dévorent ses maigres récoltes comme le passé dévore le présent. Nous sommes en 1966 et le souvenir de quatre innocents lynchés cinquante ans auparavant hante toujours les esprits. En écoutant les récits de son grand-père indien qui fut témoin du drame, Evelina, une adolescente pleine d’insouciance, prend conscience de la réalité et de l’injustice…

« Un chef-d’œuvre éblouissant. »
Philip Roth

Mon avis : J’ai commencé ce livre en pensant que j’étais tombée sur un policier. Mais non. Ce livre est une vraie tranche de vie américaine par excellence.

Le livre commence par un fait divers atroce, le massacre d’une famille entière. C’est donc logiquement que j’ai pensé que le livre allait être basé sur la résolution de ce crime. Alors oui, on apprend qui a tué à la fin du livre, mais celui-ci n’est pas basé sur l’enquête, mais sur l’impact de ces meurtres sur une communauté, celle des indiens la réserve près de la frontière Est de l’État du Dakota du Nord.

A travers plusieurs narrateurs, ayant tous des liens familiaux plus ou moins proche, nous découvrons les traces laissées par ce crime et le lynchage qui a suivi, sur les générations suivantes des familles concernées.

Sans vraiment comprendre pourquoi au début, l’auteure nous présente les personnages tournant autour de ce drame, de près ou de loin. Elle nous raconte aussi l’histoire de cette région, comment elle a été peuplée, comment le racisme envers les indiens et encore présent dans les années 60 voire de nos jours. Elle nous explique comment fonctionnait cet État au début du siècle, comment il a évolué, et nous laisse deviner ce qu’il deviendra.

La fin fait se rejoindre tous les éléments, les personnages décrits dans ce livre, tout se relie jusqu’à nous dévoiler l’auteur du massacre de la première page.

J’ai beaucoup aimé ce livre. Je connais peu les États-Unis et encore moins les Amérindiens, ce livre m’a permis de comprendre une partie de ce volet de l’histoire de ces jeunes États.

L’auteure prenant le prétexte de ce fait divers, nous dépeint cette communauté indienne résidant à proximité de la ville de Pluto, ainsi que celle des familles d’émigrants venus d’Europe.

Je recommande ce livre,vraie tranche de vie quotidienne, à ceux curieux de connaître comment on vit aux 4 coins du monde.

Une réflexion sur “La malédiction des Colombes – Louise Erdrich

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.