Les enquêtes du commissaire Léon tome 1 et 2 : Madame Édouard ; La nuit des coquelicots.

 Éditeur : Belfond
Nombre de page : 445
Date de parution : 6 juin 2012
Prix: 19,00€

Résumé : Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu’il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte… Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d’humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première partition… Dans Madame Edouard, Irma, le « travelo ménagère », revoit enfin sa fille. Bonheur de courre durée puisque, passé la surprise d’apprendre que son père est devenu travesti, la gamine disparaît, au moment même où l’on retrouve des cadavres de jeunes filles derrière des tombes de peintres célèbres… Le commissaire Léon va enquêter, flanqué de son adjoint, une catastrophe ambulante ! Quant à sa secrétaire, elle est trop occupée à se choisir de nouveaux seins… Pas aidé, le gaillard ! La Nuit des coquelicots démarre sur les chapeaux de roue… Après une grosse fête, trois amies rentrent en voiture. Un moment de distraction, et elles renversent une petite fille qui traversait la route, un bouquet de coquelicots à la main. Panique à bord ! La vie de ces trois femmes va basculer. Heureusement, entre deux mailles de tricot, Léon va dénouer les fils de cette diabolique histoire de vengeance…

 Mon avis : Ce livre est arrivé dans ma boite aux lettres par surprise et je dois dire que je ne le regrette pas !!
J’ai découvert l’auteure, Nadine Monfils, avec La petite fêlées aux allumettes (cliquez sur le titre pour lire mon avis) et j’avais complètement adhéré à son style décalé et ses personnages complètement loufoques ! J’ai eu avec ce livre regroupant deux tomes, deux fois plus de plaisir. Les personnages sont les mêmes, La petite fêlées aux allumettes étant le dernier tome paru des enquêtes du commissaire Léon, mais j’ai fait là un retour aux sources qui m’a éclairci sur pas mal de points. 

Dans le premier tome, le commissaire Léon enquête sur des séries de meurtres où les cadavres sont découverts mutilés enterrés derrières les tombes de peintres célèbres. À côté de ça, dans son quartier, Irma, transsexuel, est contacté par sa fille qui veut faire sa connaissance suite à la mort de sa mère. La rencontre père (mère)/fille promet d’être assez atypique…
Dans le second tome, des meurtres sont commis sans liens apparents entre eux, le commissaire Léon en perd un peu son latin, sauf qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences. (Mes résumés sont volontairement très superficiels pour ne pas vous en dévoiler trop, en plus de la 4ème de couverture.) 

Je le dis tout de go, je suis fan du style d’écriture familier de l’auteure ! Elle écrit comme parle le titi parisien de base et c’est une vraie bouffée d’air pur ! J’ai avalé les pages sans me rendre compte que j’avançais à grand pas dans l’histoire. En un week-end, le livre (les deux tomes donc) était lu ! Pas de description alourdissant le rythme mais des dialogues ponctués d’un humour pas piqué des vers !
Les personnages sont tous atypiques, de vraies caricatures de regroupant tous les défauts du français moyen. Chacun y retrouvera un de ses voisins, ou sa vendeuse de poisson sur le marché du vendredi matin. J’ai passé un excellent moment avec ces personnages, ayant presqu’envie d’aller prendre un petit ballon de blanc au coin du comptoir de Jeannot avec eux, pour échanger les potins et faire marcher ma langue de p***…
L’intrigue en deviendrait presque secondaire. Attention, je ne dis pas qu’elle est dénuée d’intérêt, l’auteure arrive à insuffler du suspens dans sont récit, mais les personnages haut en couleurs ont accaparé toutes mon attention.

Les enquêtes du commissaire Léon sont un mélange de brèves de comptoir et des enquêtes du commissaire Maigret, la lecture toute trouvée pour cette période de vacances. Un livre à savourer sur la plage ou au bord d’une piscine. Et pour ceux qui ne partent pas, c’est une réelle parenthèse de détente. 

Je remercie les éditions Belfond pour cette lecture. 

Le petit plus : l’auteure possède son propre site assez complet : http://www.nadinemonfils.com/

About these ads

Une réflexion sur “Les enquêtes du commissaire Léon tome 1 et 2 : Madame Édouard ; La nuit des coquelicots.

  1. Pingback: Challenge perso – Bilan #6 | Muti et ses livres

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s