Code Salamandre – Samuel Delage

Éditeur : Belfond
Nombre de pages : 305
Prix : 19,50€

 Résumé : Yvan Sauvage, expert en art et commissaire-priseur, mer fortuitement la main sur un itinéraire crypté conduisant à un dépôt royal. Il se lance alors, en compagnie de Marion, une jeune étudiante à la Sorbonne, dans la résolution d’une énigme qui leur fera encourir les plus grands périls. Un jeu de pistes érudit qui se transforme en périple hallucinant, où l’horreur le dispute au merveilleux. Lorsque son professeur de l’Ecole du Louvre décède, Yvan Sauvage se retrouve légataire d’un secret prodigieux : le vieil homme était sur le point de déchiffrer un code menant à l’un des trésors les mieux gardés du règne de François Ier. Yvan n’a alors de cesse de résoudre l’énigme. Marion entre dans son jeu, et le duo se lance avec une énergie farouche dans le décryptage des messages codés que recèlent les châteaux, statuaires et monuments édifiés par les architectes de l’époque, dont Léonard de Vinci. Puis ils explorent des itinéraires dont la cartographie occulte et étonnamment précise de la Renaissance a fixé le tracé. Tout à leur quête, les deux jeunes gens sont inconscients du danger qui les guette, tandis qu’un homme épie leurs moindres faits et gestes sous les ordres d’un mystérieux commanditaire. La recherche érudite et la résolution du code Salamandre pourraient bien déclencher une traque sanguinaire…

Mon avis : J’avais lu Arrêt Wagram il y a environs 4 mois sur la proposition bien sympathique de l’auteur, j’y avais relevé quelques erreurs, pas toutes du fait de l’auteur et celui-ci m’avait alors proposé de lire son deuxième roman, à paraître à la rentrée, pour que je constate son évolution… ou non:p Et il a eu raison !

Nous retrouvons le personnage principal d’arrêt Wagram, Yvan, quelques années après la fin du livre. Mais là s’arrête les similitudes avec le 1ère roman. Code salamandre part dans une toute autre direction que j’ai adoré !
Yvan hérite du façon inattendue de l’énigme sur laquelle travaille un de ses anciens professeurs depuis plus de 30. Il commence seul à la déchiffrer puis se fait aider par une de ses étudiantes. Les voilà emporter dans une chasse au trésor qui les mènent du château de Chambord à celui de Fontainebleau en passant pas la ville de Reims. À côté de cette course à l’énigme, on suit le parcourt d’un tueur en série digne des auteurs américains, sans comprendre de suite quel est le lien…

Je suis une grande fan de romans policiers depuis que je sais lire, j’ai commencé avec le club des 5 et mon côté pseudo-féministe adorait Alice Roy. Eh bien avec ce livre, mon côté amateur n’a vraiment pas été déçue ! Je me suis laissée porter par l’histoire et j’ai lu le livre rapidement. Bien sûr, j’ai anticipé certaines choses, mais pas plus ou moins qu’avec d’autres livres policiers. L’intrigue est bien menée et jamais je ne me suis ennuyée, les actions et les moments « plus calmes » s’enchainant avec fluidité. Je n’ai vu aucun temps mort dans ce livre.

Le style de l’auteur s’est aussi affirmé, on sent qu’il a pris en maturité. Pas de mot trop compliqué, un vocabulaire courant sans être pour autant vulgaire et un humour que j’ai beaucoup apprécié.

 Je me suis attachée aux personnages, on apprend pas mal de chose de la vie de chacun, en quelques paragraphes, juste ce qu’il faut pour leur donner du volume, une prestance, sans être noyé sous détails inutiles. Juste assez pour les rendre « vivants ». Même si, et là j’ai un peu été déçue, on retrouve un Yvan totalement différent du premier livre, avec une vie privée totalement différente alors que j’aurais retrouvé sa famille avec plaisir.

En résumé je dirais que j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, que l’auteur a raison de continuer dans cette voie et que j’attendrais le prochain avec impatience. Je remercie, l’auteur, pour avoir tenu à me faire partager son évolution et la maison d’édition Belfond qui m’a fait parvenir le livre.

Le petit plus : Retrouvez mon avis sur arrêt Wagram (le premier roman de Samuel Delage) et son site.


Cliquez si vous souhaitez acheter

Arrêt Wagram – Samuel Delage

Éditeur : Les nouveaux auteurs
Nombre de pages : 250
Prix : 6,50€

Résumé : Menacé par une puissante organisation l’obligeant à se livrer à un trafic d’œuvres d’art, Yvan Sauvage doit disparaître sans un mot et tout abandonner. Ses ravisseurs prétendent détenir sa fille, Aurélia. Dans un chassé-croisé entre Paris et New York où se mêlent argent, pouvoir et recherche scientifique, Yvan arrivera-t-il à s’extirper de cette vaste toile d’araignée et à retrouver sa fille ?

Mon avis : Ce livre m’a été proposé par son auteur, qui m’a contacté par mail il y a quelque jours. Le message était accompagné de quelques liens vers des critiques et avis disponibles sur le net. J’en ai lu le résumé et ai parcouru quelques liens, en me disant « mouais, pourquoi pas ? »… J’aime les policiers mais en ai rarement lu de ce genre, où l’intrigue n’est pas forcément basée sur la résolution d’un meurtre.

Yvan essaye de reconstruire sa vie avec sa femme Lise depuis la disparition de leur fille l’année précédente. Jusqu’au jour où tout bascule de nouveau, sous les menaces d’un inconnu le voilà contraint de quitter Paris pour New-York où il doit servir un réseau de malfaiteurs s’il veut revoir sa fille vivante, s’il veut qu’il n’arrive rien à sa femme… Nous voilà alors plongé dans une course effrénée !

L’action commence dès la première page, lorsqu’Yvan, suite aux menaces dans le métro, prend l’avion pour New-York. Nous découvrons cette vie qui re-bascule, tandis que le passé nous est dévoilé par d’habiles flash-back. Le changement de personnage nous permet aussi de découvrir les faits sous différents points de vue, faisant avancer l’histoire encore plus rapidement. La psychologie de chaque personnage est très poussée, chacun a droit à un dévoilement de son passé, de son histoire… une fois le livre refermé aucun d’entre eux ne nous paraitra creux ou abstrait, nous apprenons d’eux ce qui est nécessaire à l’explication de leurs actes, pourquoi ils en sont là. J’ai apprécié cet approfondissement de chaque protagoniste, nous prouvant que la frontière entre le bien et le mal n’est pas aussi net qu’on se rassure à le croire.

L’intrigue par elle-même est très bien menée, l’auteur ne nous dévoilant que progressivement les tenants et les aboutissants. Bien sûr, on devine et bien souvent les éléments sont effleurés à demi-mot mais pour l’amateur de polar tout est sujet à questionnement et à hypothèses… les miennes étant d’ailleurs bien loin de ce que l’auteur nous a concocté ! J’ai été agréablement surprise par cette fin qui laisse à l’auteur la possibilité de continuer avec les mêmes personnages.

Ce livre est le premier de l’auteur, Samuel Delage, et si je ne l’avais pas su, je ne l’aurais pas deviné. Je le trouve particulièrement abouti, l’auteur maitrisant son sujet et s’étant visiblement très bien documenté. L’écriture est sure, agréable et facile. Les phrases courtes rythmant le récit. Rythme souligné par le changement régulier de personnage.
De plus, les échanges que j’ai eu par mail avec l’auteur ont été très agréable et c’est très volontiers qu’il a répondu à certaines de mes questions.

Bref, une enquête haletante et je ne peux que vous inciter à lire ce livre de cet auteur à suivre.


Cliquez si vous souhaitez acheter.