Le trône des étoiles tome 2 – Rebelles – Rhoda Belleza

Éditeur : Nahtna
Nombre de pages : 377
Date de parution : 14 février 2018
Prix : 17,95€
Acheter : Amazon

Résumé : La guerre gronde dans la Galaxie.
Rhiannon, devenue impératrice, est confrontée à un dilemme : s’allier avec son ennemi Nero, l’assassin de ses parents, pour assurer la paix ; ou le dénoncer est risquer de perdre le trône. Elle ignore que ses décisions menacent de mettre en danger Alyosha et sa sœur disparue, Kara, pris dans la révolte.
Le destin de l’univers est entre leurs mains.

Mon avis : J’avais lu le premier tome au mois de juin (mon avis ICI), et même si mon avis était plutôt réservé, comme cette série ne fait que 2 tomes, je voulais connaitre la fin.

Je vais éviter de faire un résumé personnel, la 4ème de couverture en raconte déjà assez.

J’ai eu assez de mal à me replonger dans l’histoire. J’avoue que je ne me souvenais pas de grand chose du premier tome. Mais petit à petit l’histoire m’est revenue et j’ai pu savourer ma lecture.
L’autrice nous a ajouté un nouveau narrateur, et les chapitres alternent avec des points de vue différents. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble de la situation et de peut-être un peu moins trembler que les personnages…
L’intrigue est prenante. On ne sait pas si nos héros atteindront leur but et surtout quels seront les dommages collatéraux et les pertes. Car dans toute bataille il y a des pertes. Il faut savoir sacrifier pour arriver à son but, c’est souvent le prix de la victoire.  L’action est rapide et cela avance assez vite, sans qu’on ait le temps de s’ennuyer. Rhiannon prend en maturité et en assurance, Alyosha apprend lui la patience et découvrir le personnage de Kara a été instructif.
J’ai frémis avec Rhiannon, Alyosha et Kara. J’ai même parfois prié pour eux… Jusqu’au dénouement final qui m’a laissé un goût amer et m’a fait verser quelques larmes.
J’ai passé un très bon moment avec cette duologie qui se lit plutôt facilement.

Je remercie Nathan pour cette lecture.

24/65

Birth Marked tome 1 – Rebelle – Caragh O’Brien

Éditeur : Le livre de poche
Nombre de page : 397
Date de parution : 13 janvier 2013
Prix : 7,90€ 4

9782740427965Résumé : Dans le monde où vit Gaia, il y a ceux qui habitent dans l’Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres, comme elle, qui vivent à l’extérieur.
Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave un quota de trois bébés, qu’elle marque d’un étrange dessin à l’encre. Jusqu’au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés.
Gaia comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code.
Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l’Enclave, ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban.
Au péril de sa vie.

Mon avis : J’ai croisé ce livre sur pas mal de blog et cela m’a donné envie de le découvrir. Mycoton32 a accélérer le mouvement en le sélectionnant dans le cadre du challenge livra’deux pour Pal’addict.

Gaïa a 16 ans et son avenir est apriori tout tracé, elle sera sage-femme comme sa maman. Dans le monde de Gaïa, il y a l’enclave, ville fortifiée dans laquelle vit l’élite et il y a Warfthon, village attaché aux remparts. Gaïa vit à Warfton et tout comme sa mère doit donner à l’enclave les 3 premiers bébés nés chaque mois. Pour Gaïa c’est ainsi que doit aller le monde. Jusqu’au jour où ses parents se font arrêter et que les convictions de Gaïa vont être ébranlées.

Avec ce livre j’ai été de suite immergée dans l’univers de Gaïa. L’histoire commence avec un accouchement et on découvre petit à petit cette étrange coutume de donner des bébés. Elle pourrait nous paraître barbare, mais elle est bien expliquée et semble donc parfaitement normale dans ce contexte. L’auteure a réussi à créer un monde complexe et élaboré (on trouve d’ailleurs une carte au début du roman qui nous aide à nous repérer tout le long du récit). L’humanité a été victime de son avidité et a épuisé les réserves de carburants. Quand le monde s’est reconstruit sur notre planète dévastée, une société composée d’élite a décidé de rebâtir le monde sur de meilleures bases. Cette élite veut voir le bien de l’humanité avant le bien de l’individu et il est parfois difficile de comprendre ses choix, ses positions… Ce livre, en plus de raconter l’histoire de Gaïa, nous montre aussi les dérives dont peuvent être victimes nos sociétés.

Le personnage de Gaïa est très attachant. Très naïve au début, les événements vont la faire murir, et c’est sous nos yeux qu’elle évolue. J’ai appréciée la découvrir, la voir faire ses choix, pas toujours judicieux, mais il faut bien apprendre, et la voir grandir. Les personnages secondaires qui l’entour sont également très marquants, certains sont clairement marqués par le camps auquel ils appartiennent (les gentils où les méchants) alors que d’autres sont plus subtiles. On en abandonne d’ailleurs certains en cours de route que j’espère retrouver dans les prochains tomes.

Contrairement à d’autres ce livre n’a pas été un coup de cœur pour moi, mais ça reste tout de même une lecture agréable et j’ai hâte de lire les deux autres livres qui composent la trilogie.

Je remercie le livre de poche pour cette lecture.

mutipetit2 copie copie

18/35

challenge3

Challenge Morsures et sortilèges 8/60

 


Cliquez si vous souhaitez acheter.