Rebecca Kean Tome 2 – Pacte de sang – Cassandra O’Donnell

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 575
Prix : 12,00€

Résumé : Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série… Bref je n ai ni le temps, ni l envie de m occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à seize ans et qu on plaque son amant, on n est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu il est papa.
Du moins, pas avant d être passée d abord faire le plein chez Joe, le marchand d armes du coin.

Mon avis : J’attendais impatiemment la sortie de ce tome 2 tant le premier tome m’avait enthousiasmé. J’étais cependant un peu mitigée suite aux différents avis sur le tome 1 que j’avais pu lire sur le net qui n’étaient pas super élogieux et qui mettaient en avant quelques défauts. J’avais peur de commencer ce livre et de ne voir que les dits défauts. Éh bien que nenni ! Ce livre est resté fidèle au premier opus !

Attention pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome, ce résumé peut dévoiler certaines choses du premier. Rebecca est devenue la tueuse attitrée du Directum, elle est leur Asyuim. Elle traque ceux qui dérogent à la règle et les remet sur le droit chemin… à sa façon… Tout irait pour le mieux (ou presque) si son ex, récemment au courant qu’elle est vivante, n’avait décidé de débarquer et de la récupérer au passage. Alors qu’il n’est même pas au courant de l’existence de sa fille. Il va donc falloir la jouer serrée !

Dès le début, la lecture a été facilitée par la couleur beige des pages, la police assez grosse et la mise en page aérée. L’histoire palpitante à fait le reste. Il n’y a aucun temps mort. L’auteur jongle entre les intrigues politiques, les enquêtes de routine et la vie privée de Rebecca avec prouesse ! Le tout s’enchainant sans anicroche. J’ai adoré !

On en apprend plus sur Rebecca, elle nous dévoile de plus en plus de son passé et nous la voyons évoluer au sein de son nouveau milieu, de son nouveau groupe, des ses nouveaux amis. Elle change presque sous nos yeux. Certains personnages secondaires prennent aussi de l’ampleur, se découvre un peu plus, tisse des liens avec l’héroïne… Tout ça donnant au livre tout son potentiel. On s’attache aux personnages et on a envie d’en savoir plus, on n’a pas envie de les laisser une fois le livre terminé.

Bien évidement, je suis tombée sur quelques incohérences, vu que j’étais au aguets, quelques erreurs qui auraient pu être éviter avec une relecture au deux, mais rien qui n’ai gâché le plaisir de ma lecture. D’ailleurs, je ne les aurais peut être pas repéré si je n’avais pas fait autant attention.

Bref, je vous conseille vivement ce livre ! Enfin, commencez quand même par le premier tome :p


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Traquée – Rebecca Kean T1 – Cassandra O’Donnell

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 474
Prix :12,00€

Résumé : Nouvelle-Angleterre, Burlington… Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

Mon avis : Il est un fait : je suis frileuse quand on me parle de livre d’uban fantasy, et a fortiori de « bit-lit », lorsque celui-ci est écrit par un auteur français. Mais ce livre a eu l’avantage d’avoir ces premiers chapitres mis en ligne, et une fois n’est pas coutume, j’ai lu le premier. Je voulais voir si ce livre était aussi prometteur ce que qu’annonçait tous ces sites sur le net… et j’ai été charmée par ces quelques premières pages.

Rebecca est une sorcière de guerre. Une sorcière puissante entrainée au combat pour éradiquer tous les êtres démoniaques de notre planète. Rebecca est en fuite, pour sauver sa vie et celle de sa fille. Rebecca vit à Burlington, ville de Nouvelle-Angleterre, qui regorge d’êtres paranormaux, peut-être pas la meilleure planque quand on veut survivre…

Dès les premières pages j’ai été happé par le livre. Le ton est donné dès les premières lignes, cinglant, direct, incisif… bref en un mot mordant. Rebecca a du caractère, de la répartie et ne se prive pas pour nous mettre au parfum de suite. Alors que certains livres prennent le temps de nous planter le décor, Cassandra choisi de nous plonger dans l’action et dans son univers dès le début.J’ai beaucoup aimé cette immersion directe, on découvre le monde dans lequel évolue Rebecca à son rythme renforçant ainsi notre empathie envers elle.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup le personnage de Rebecca, il est facile de s’identifier à elle et donc de l’apprécier. En plus des problèmes « paranormaux » à régler elle doit aussi gérer ceux liés au quotidien comme vous et moi. Elle est extra-ordinaire et pourtant confronté aux mêmes problèmes de logistiques que nous. Je l’ai trouvé beaucoup plus « abordables » que d’autres personnages d’urban fantasy.

Concernant le livre en lui même et son intrigue, même combat ! J’ai beaucoup aimé. Même si certaines actions ou conséquences sont assez prévisibles, dans l’ensemble je trouve que le monde présenté par Cassandra est cohérent et assez différent de tous ceux que j’ai pu lire. L’intrigue en elle-même n’innove pas mais elle reste cohérente et ne dénote pas avec le style de l’auteur.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller se livre qui se lit très vite et peut s’inscrire dans la lignée des livres US en la matière.