Sianim T2 – L’épreuve du loup – Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 346
Prix : 7,00€

Résumé : Aralorn doit rentrer chez elle après dix ans d’absence et dans les pires circonstances : son père, le Lion de Lambshold, est décédé. Quand Aralorn et Loup se présentent au château, leur magie révèle un mystère aussi merveilleux qu’inquiétant : en dépit des apparences, le Lion n’est pas mort, un sort le maintient inanimé. La jeune femme parviendra-t-elle à conjurer cette sorcellerie et à découvrir qui en est responsable ? Ou succombera-t-elle à la plus noire des magies ?

Mon avis : J’avais hâte de retrouver Aralorn et loup, sans parler de constater par moi-même si Mme Briggs avait fait des progrès comme elle l’annonçait dans le prologue du tome 1.

Quelques mois sont passés et nous retrouvons Aralorn sur la route de la maison de son enfance, pour assister aux funérailles de son père. Rien de bien réjouissant. Sauf que les apparences sont trompeuses et dès qu’elle va se recueillir auprès de lui Aralorn s’aperçoit que son père n’est pas mort, mais sous l’emprise d’un sort. Commence alors une course contre la montre et la magie pour le sauver.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, ce livre est effectivement bien meilleur que le premier. On rentre directement dans l’intrigue et on en a fini avec les descriptions qui n’apportent rien au récit. Mme Briggs a pris ses marques et sais enfin nous faire voyager dans ses univers et on en redemande ! (Enfin surtout moi ^^ )

L’intrigue est bien pensée et bien menée, l’auteure nous mène pas le bout du nez une bonne partie de l’histoire, personnellement, je n’ai pas vu arriver la fin et ça m’a plus que réjouit. Quant au style, on sent que l’auteur a pris en assurance et qu’elle a maintenant son propre style, tout en pudeur, qu’on retrouve dans ses autres œuvres (Mercy Thompson ou Alpha et Oméga). Pour Patricia Briggs ce qui compte c’est la profondeur des sentiments et pas tout le sexe (inutile ? Là j’entends les hauts cris d’un tas de copinautes), et c’est aussi ce qui prime pour moi (enfin pas trop, j’suis pas guimauve non plus mais là je m’éloigne du sujet). Bref ! (comme dirait l’autre) J’ai beaucoup apprécié cette histoire que j’ai lu beaucoup plus facilement que le premier tome.

Les personnages y gagnent aussi en profondeur, on en découvre plus sur le passé d’Aralorn à travers sa famille et Loup se découvre un peu, nous dévoilant un peu de ses fêlures. Et j’ai surtout adoré l’humour dont ils font preuves, riant parfois franchement au grand étonnement de Zhom assis dans le canapé d’à côté.

En résumé, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Et ce livre confirme ce que je pensais déjà, Mme Briggs fait partie de mes auteurs préférés et même dans le top 3 !

Je remercie la librairie Dialogues qui m’a permis de continuer  cette série.


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Terrain de chasse – Alpha et Oméga Tome 2 – Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 346
Prix : 7,00€

Résumé : Anna et Charles assistent à un conseil sur la proposition controversée de Bran : révéler l’existence des loupsgarous.
Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la Bête du Gévaudan, est contre ce projet… et il n’est pas le seul.
Les vampires, eux non plus, ne considèrent pas ce coming out d’un très bon oeil. Et lorsqu’ils attaquent Anna, Charles entre dans une rage folle. Anna et lui doivent alors découvrir au plus vite qui se cache derrière tout ça… avant de perdre tous ceux qu’ils aiment.

Mon avis : J’avais aimé la nouvelle, fortement apprécié le tome 1 et bien évidement j’ai adoré le tome 2 ! Je crois qu’il ne peut finalement pas en être autrement avec cette auteure !

Cette série dérivée de Mercy Thompson est en train de dépasser sa grande sœur à mes yeux. Alpha et Oméga nous plonge dans la politique des meutes, dans les jeux de dominances et dans les méandre de la hiérarchie lupine et j’adore ça !

L’action se situe ici aux alentours des premiers tomes de Mercy Thompson, avant que l’existence des loups-garous ne soit dévoilée au monde. Pour que cela se passe dans les meilleures conditions, tous les loups alphas des meutes importantes d’Europe sont réunis. Charles et Anna vont donc présenter aux loups européens leur point de vue et pourquoi il est important que les humains soient au courant de leur existence. Pas facile de faire gérer le calme dans une pièce remplie d’Alpha plus dominants les uns que les autres, surtout quand certains se prennent pour le Roi Arthur réincarné, ou sont de vraies bêtes sauvages assoiffées de sang. Anna s’adaptant lentement à sa nouvelle vie au sein d’une meute « normale » a parfois du mal à contrôler ses émotions face à cet afflut de testostérone !

L’approche de la meute est radicalement différente ici comparée à celle abordée dans Mercy Thompson (oui, je ne peux m’empêcher de comparer). Ici, nous voyons plus les rouages du fonctionnement d’une meute et des meutes entre elles, comment évoluent les jeux de dominance et comment sont mises en place les règles, celles qui permettent aux loups-garous de ne pas s’entretuer systématiquement. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’actions ! Le livre ne tire pas en longueur loin de là ! Je n’ai pas vu le temps passer et je me suis laisser entrainer par l’intrigue rapidement, voulant savoir qui était derrière ses manigances.
Ici, la trame de fond est l’organisation des meutes, comment dévoiler leur existence au monde, et le petit plus c’est l’enquête autour de ce traitre qui s’en prend à la douce Anna.

On voit la relation entre Anna et Charles mettre en place les bases qui permettront de rendre leur couple solide. On passe encore des pensées d’un personnage à l’autre, sans que ce soit déstabilisant, au contraire, cela permet de mieux comprendre Anna et Charles et de voir se métamorphoser leur couple sous nos yeux. On découvre aussi ce que c’est d’être loup-garou à travers les yeux d’un homme et d’une femme. Je suis devenue fan de ces deux là, ils se complètent et nous prouvent que l’amour peut-être quelque chose de fort et naturel, sans qu’il y ait besoin de toutes ces fioritures autour.

J’ai donc beaucoup aimé ce livre et je pense même lancer une team Charles, en me disant que je ne serais pas mécontente d’être seule à en faire partie !

Je remercie les éditions Milady et Livraddict de m’avoir permis de lire ce livre.


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Mercy Thompson Tome 1 – Retour aux sources – Patricia Briggs.

Éditeur : Milady Graphic
Nombre de pages : 112
Prix : 12,90€

Résumé : « Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. » Mercy Thompson n’est pas une fille ordinaire. Mécanicienne, dure à cuire, elle n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis. Et si vous la cherchez, elle se change en coyote. Un pouvoir bien pratique quand elle se retrouve plongée en pleine guerre des meutes de loups-garous, mais inefficace contre sa mère !

Mon avis : Je ne suis pas une adepte des comics, je connais, j’ai des amis autour de moi qui aiment beaucoup et qui m’en parlent souvent sans que j’ose passer le pas jusqu’à celui-ci. Oh ! Bien sûr, j’attends impatiemment la sortie du comics d’Anita Blake depuis plus d’un an, mais aucun ne m’avait poussée à franchir le cap.

Retour aux sources est sorti alors que Patricia Briggs était de passage en France en mars, en marge du salon du livre de Paris. Je ne pouvais rater ni le passage de l’auteur, ni la sortie du comics. Le premier lu et possédé. J’ai beaucoup aimé la première prise en main, la couverture est belle est brillante et les pages toutes douces, sans parler de cette odeur d’encre, entêtante mais que j’adore sentir !

J’aime beaucoup le personnage de Mercy et j’étais curieuse de découvrir ses traits nés sous la plume d’un dessinateur. Je n’ai pas été déçue, elle ressemble assez à l’image que je m’en suis faite, je la vois peut-être un chouilla plus jolie, mais l’ensemble reste cohérent. Le graphisme est typique des comics (de ce que j’en connais), les dessins sont nets et les couleurs sombres, totalement en accord avec l’univers dans lequel évolue Mercy.

L’histoire nous narre l’arrivée de Mercy au Tri-Cities, comment elle en est arrivée à travailler dans un garage, ses premiers contacts avec la meute locale, et l’on découvre ainsi tout un pan de sa vie qui nous était inconnu, même si son absence ne gênait en rien la compréhension de l’histoire comme elle est plantée dans les romans. J’ai beaucoup apprécié découvrir Mercy plus jeune, et donc un peu différente, en apprendre plus sur elle et sur sa première rencontre avec Adam, le chef de la meute locale.

J’aime vraiment l’univers de Patricia Briggs (pour ceux qui ne l’auraient pas encore saisi ^^) et ce nouveau format ne fait que le confirmer. C’était mon premier contact avec un comics et je crois que l’expérience est vraiment concluante et que je vais essayer de la retenter le plus vite possible !


Cliquez si vous souhaitez l’achetez

Alpha et Oméga T1 – Le cri du loup– Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 363
Prix : 7,00€

Résumé : Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression… et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du nord entre dans sa vie.
Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare… ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.

Mon avis : J’ai lu ce tome dans la foulée du T0, il va donc m’être difficile de les dissocier mais je vais m’y employer.

Le livre commence là où s’arrête la nouvelle. Après les péripéties du tome 0, Anna décide de suivre Charles et le Marrock dans leur meute dans le Montana. La relation n’est pas facile, avec le vécu d’Anna, mais l’attirance, autant physique que psychique, est bien présente et chacun y met du sien pour que cela fonctionne. À cela vient s’ajouter une affaire de loup solitaire dans les montagnes à régler. Et voilà la trame du livre est lancée.

Cette série diffère vraiment de celle de Mercy Thompson. Avec Alpha et Oméga on découvre les mécanismes de fonctionnement d’une meute, les sentiments des loups-garous, d’où la meute tire sa force et le rôle important du Marrock. On décortique toute la face caché de la meute du Marrock qu’on ne faisait qu’effleurer auparavant. Et c’est ce que je préfère dans ce livre, voire ce qui me fait le préférer à la série de Mercy, lever le voile sur cette partie de la vie de Mercy en l’approfondissant, en lui donnant du relief en développant la vie des autre personnages.

Le livre n’est pas palpitant d’action, enfin surtout au début, mais j’ai aimé découvrir la hiérarchie de la meute. De plus, le changement de narrateur persiste comme initié dans la nouvelle, et savoir ce que pense précisément chaque personnage facile la compréhension du livre et des caractères de chacun.

Bref, ce premier tome confirme le sentiment initié après la lecture de la nouvelle, j’aime beaucoup cette série et je suis impatiente d’en lire la suite, surtout que (point non abordé, mais non négligeable) j’aime beaucoup leur couverture.

Alpha et Oméga T0 – Origine – Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 122
Prix : 6,00€

Résumé : Le prologue de la nouvelle série dans l’univers de Mercy Thompson !

Découvrez la rencontre d’Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord.
Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu’il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu’elle ne paraît…

Mon avis :  J’ai attendu que la nouvelle tirée d’une anthologie soit publiée par Milady avant de commencer cette saga (oui, parfois j’arrive à être patiente :p ), et je n’ai pas regretté ! Mis à part le pris un peu abusif pour le contenu quantitatif, le qualitatif est bien présent.

Je suis une grande fan de la série Mercy Thompson dont Alpha et Oméga est ce qu’on appel dans le jargon un « spin-off ». Késako ? C’est une série dérivée d’une première, souvent en basant les histoires sur un personnage tiré de la série source. Dans le cas présent, les personnages sont ceux de la famille de Samuel, son « petit » frère principalement, et son père, le Marrock des meutes d’Amérique du nord.

La nouvelle fait 128 pages, écrite d’une police assez grosse, difficile alors de vous en donner un avis sans trop tout vous dévoiler, mais je vais m’y risquer ;). Charles, fils cadet du Marrock, est aussi sont homme de main. Il est envoyé sur les cas difficiles pour régler les litiges de façon souvent… radicale. Suite à certaines informations, Charles est envoyé à Chicago pour vérifier si l’une des deux meutes sur cette ville, file vraiment un mauvais coton. Sur place il rencontre Anna, la louve la plus soumise de la meute et découvre l’inimaginable… (oui, je fais monter le suspens !)

Avec cette série nous restons dans le même monde que celui de Mercy Thompson, mais autant Mercy est dans l’action, autant Anna est dans l’introspection. Elle est beaucoup plus posée et analyse beaucoup plus les situations. Autre fait intéressant, c’est le changement de narrateur, on connait alors le sentiment de chaque protagoniste et on a ainsi une vue beaucoup plus globale de l’ensemble, comprenant mieux leurs réactions.

En résumé, je trouve que cette nouvelle est une introduction qui m’a vraiment donné envie de lire cette série.

Et pour informations, cette saga doit faire 3 tomes en plus de la nouvelle.