Kitty Norville tome 1 – Kitty et les ondes de la nuit – Carrie Vaughn

Éditeur : J’ai lu
Nombre de page : 310
Date de parution : 13 mars 2013
Prix : 6,70€ 4

97822910Résumé : «- Bonne nuit, Denver. C’est Kitty qui vous parle sur K-NOB. Il est minuit, c’est l’heure du crime et je m’ennuie. Je vais donc vous saouler de blabla jusqu’à ce qu’un auditeur appelle. À ma grande surprise, ça a tout de suite sonné. Cool.Je n’aurais pas à mendier.
– Est-ce que tu crois aux vampires ?
Silence. N’importe quel autre Dj lui aurait renvoyé illico une réponse bien torchée sans même y penser – encore un de ces tarés à la recherche d’un peu d’attention. Mais je n’étais pas n’importe quel autre DJ…»

Vous l’aurez compris, je suis animatrice radio et la nocturne n’est pas de tout repos ! Quand j’ai commencé mon émission, Les Ondes de minuit, je m’attendais à tout sauf à recevoir l’appel de tous les dépressifs du monde de la nuit. Eh oui, tous y passent : vampires, sorcières, lycanthropes… Il est vrai qu’étant moi-même un loup-garou, mes auditeurs sont en confiance. Seulement, le succès est tel que ça commence à s’agiter dans l’ombre. Que ce soit ma meute ou la clique vampirique du coin, ils préféreraient que je me taise… définitivement.

Mon avis : Cette série m’avait été conseillée lors de sa sortie en grand format chez Pygmalion par mon amie Tima. J’ai donc été super contente de voir qu’elle était éditée en poche et donc beaucoup plus accessible à mon porte-monnaie.

Kitty est un loup-garou depuis 2 ans. Elle est animatrice d’une émission de radio nocturne, et un soir où elle manque d’inspiration, la voilà qui lance à l’antenne le thème des créatures dites surnaturelles, vampires, loups-garous et autres bestioles du même acabit. Son émission devient alors l’émission de la nuit à ne pas manqué et de petite radio locale, elle est diffusée sur plusieurs radios nationales. Kitty ne s’attendait pas à autant de succès, et si son compte en banque est plutôt satisfait de cette évolution, il n’en est pas de même pour tous les dégénérés et autres soucis qu’elle s’attire…

Les premiers contacts avec Kitty ont été plutôt positifs. J’ai aimé son sens de la répartie et son côté un peu grunge, je me laisse porter par la vie et advienne que pourra. Sauf que ça se gâte vite. Je n’ai pas du tout aimé sa louve. Elle est plus que soumise et je n’ai pas l’habitude des personnages sans caractère. J’ai aussi eu du mal avec la politique de la meute. Oui, il y a bien un Alpha mais il s’autorise des prérogatives qui m’ont fait froid dans le dos (j’ai un peu de mal avec le droit de cuissage), et même si l’auteur essaye de mettre l’accent sur l’esprit de meute, je ne l’ai pas senti du tout ! J’étais un peu paumé avec tout ça.

Heureusement Kitty évolue beaucoup dans ce livre et vers la fin je me suis réconciliée avec elle, même si j’ai aussi trouvé qu’elle faisait de grosses grosses boudes. Et autre heureusement, les intrigues, l’enquête sur les meurtres et les manigances de meutes sont aussi bien menées. Ça ne révolutionne pas le genre (comme je dis toujours) mais ça se lit très bien et ça m’a fait passer un très bon moment.

Du coup, je vais continuer la série, même si ce premier tome se suffit à lui même (pour les récalcitrants à commencer une nouvelle série). En même temps, faut pas trop me pousser pour continuer des séries hein 😉

Challenge Morsures et sortilèges 4/60

Challenge Morsures et sortilèges 10/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Terrain de chasse – Alpha et Oméga Tome 2 – Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 346
Prix : 7,00€

Résumé : Anna et Charles assistent à un conseil sur la proposition controversée de Bran : révéler l’existence des loupsgarous.
Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la Bête du Gévaudan, est contre ce projet… et il n’est pas le seul.
Les vampires, eux non plus, ne considèrent pas ce coming out d’un très bon oeil. Et lorsqu’ils attaquent Anna, Charles entre dans une rage folle. Anna et lui doivent alors découvrir au plus vite qui se cache derrière tout ça… avant de perdre tous ceux qu’ils aiment.

Mon avis : J’avais aimé la nouvelle, fortement apprécié le tome 1 et bien évidement j’ai adoré le tome 2 ! Je crois qu’il ne peut finalement pas en être autrement avec cette auteure !

Cette série dérivée de Mercy Thompson est en train de dépasser sa grande sœur à mes yeux. Alpha et Oméga nous plonge dans la politique des meutes, dans les jeux de dominances et dans les méandre de la hiérarchie lupine et j’adore ça !

L’action se situe ici aux alentours des premiers tomes de Mercy Thompson, avant que l’existence des loups-garous ne soit dévoilée au monde. Pour que cela se passe dans les meilleures conditions, tous les loups alphas des meutes importantes d’Europe sont réunis. Charles et Anna vont donc présenter aux loups européens leur point de vue et pourquoi il est important que les humains soient au courant de leur existence. Pas facile de faire gérer le calme dans une pièce remplie d’Alpha plus dominants les uns que les autres, surtout quand certains se prennent pour le Roi Arthur réincarné, ou sont de vraies bêtes sauvages assoiffées de sang. Anna s’adaptant lentement à sa nouvelle vie au sein d’une meute « normale » a parfois du mal à contrôler ses émotions face à cet afflut de testostérone !

L’approche de la meute est radicalement différente ici comparée à celle abordée dans Mercy Thompson (oui, je ne peux m’empêcher de comparer). Ici, nous voyons plus les rouages du fonctionnement d’une meute et des meutes entre elles, comment évoluent les jeux de dominance et comment sont mises en place les règles, celles qui permettent aux loups-garous de ne pas s’entretuer systématiquement. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’actions ! Le livre ne tire pas en longueur loin de là ! Je n’ai pas vu le temps passer et je me suis laisser entrainer par l’intrigue rapidement, voulant savoir qui était derrière ses manigances.
Ici, la trame de fond est l’organisation des meutes, comment dévoiler leur existence au monde, et le petit plus c’est l’enquête autour de ce traitre qui s’en prend à la douce Anna.

On voit la relation entre Anna et Charles mettre en place les bases qui permettront de rendre leur couple solide. On passe encore des pensées d’un personnage à l’autre, sans que ce soit déstabilisant, au contraire, cela permet de mieux comprendre Anna et Charles et de voir se métamorphoser leur couple sous nos yeux. On découvre aussi ce que c’est d’être loup-garou à travers les yeux d’un homme et d’une femme. Je suis devenue fan de ces deux là, ils se complètent et nous prouvent que l’amour peut-être quelque chose de fort et naturel, sans qu’il y ait besoin de toutes ces fioritures autour.

J’ai donc beaucoup aimé ce livre et je pense même lancer une team Charles, en me disant que je ne serais pas mécontente d’être seule à en faire partie !

Je remercie les éditions Milady et Livraddict de m’avoir permis de lire ce livre.


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Alpha et Oméga T1 – Le cri du loup– Patricia Briggs

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 363
Prix : 7,00€

Résumé : Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression… et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du nord entre dans sa vie.
Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare… ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.

Mon avis : J’ai lu ce tome dans la foulée du T0, il va donc m’être difficile de les dissocier mais je vais m’y employer.

Le livre commence là où s’arrête la nouvelle. Après les péripéties du tome 0, Anna décide de suivre Charles et le Marrock dans leur meute dans le Montana. La relation n’est pas facile, avec le vécu d’Anna, mais l’attirance, autant physique que psychique, est bien présente et chacun y met du sien pour que cela fonctionne. À cela vient s’ajouter une affaire de loup solitaire dans les montagnes à régler. Et voilà la trame du livre est lancée.

Cette série diffère vraiment de celle de Mercy Thompson. Avec Alpha et Oméga on découvre les mécanismes de fonctionnement d’une meute, les sentiments des loups-garous, d’où la meute tire sa force et le rôle important du Marrock. On décortique toute la face caché de la meute du Marrock qu’on ne faisait qu’effleurer auparavant. Et c’est ce que je préfère dans ce livre, voire ce qui me fait le préférer à la série de Mercy, lever le voile sur cette partie de la vie de Mercy en l’approfondissant, en lui donnant du relief en développant la vie des autre personnages.

Le livre n’est pas palpitant d’action, enfin surtout au début, mais j’ai aimé découvrir la hiérarchie de la meute. De plus, le changement de narrateur persiste comme initié dans la nouvelle, et savoir ce que pense précisément chaque personnage facile la compréhension du livre et des caractères de chacun.

Bref, ce premier tome confirme le sentiment initié après la lecture de la nouvelle, j’aime beaucoup cette série et je suis impatiente d’en lire la suite, surtout que (point non abordé, mais non négligeable) j’aime beaucoup leur couverture.