Thérapie du crime – Sophie Jomain et Maxime Gillio

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages :  414
Date de parution : 2 octobre 2019
Prix : 8,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle, qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Mon avis : J’aime beaucoup ce qu’écrit Sophie Jomain et, comme vous devez le savoir maintenant, je suis dans une période où j’ai envie de lire des policiers. Voilà l’occasion de faire d’une pierre deux coups et d’en plus faire la « connaissance » de Maxime Gillio.

Alice est psychologue et ces clients sont un peu spéciaux. Et cela lui plait. Elle a bien établi sa vie et sa routine. Mais tout pourrait être chamboulé quand un client, par la force des choses, fait revenir son passé dans sa vie.

J’ai passé un très bon moment lecture avec ce livre. Tellement qu’il a même réussi à augmenter ma vitesse de lecture. Cela fait un moment que j’ai un peu de mal à me mettre dans mes lectures, mais celui-ci m’a vraiment donné envie de le lire.
Alice fait partie des personnages que j’apprécie tout particulièrement. Bon, d’accord, elle est parfois un peu stéréotypée, mais dans l’ensemble, elle me fait penser à quelqu’un de normal à qui il arrive des choses parfois loufoques. Elle a son petit caractère, est un peu têtue mais dans l’ensemble elle est plutôt attachante. Et surtout, c’est assez plaisant pour le mentionner, elle n’est pas cruche. J’entends par là que je n’ai pas eu envie de la secouer.
Ce n’était pas forcément le cas avec Xavier. Lui, il était un peu trop beau pour être vrai, mais c’est aussi ce qui fait rêver. J’ai en tout cas beaucoup aimé les échanges entre ces deux personnages.
L’enquête est aussi très bien ficelée. Même si certaines ficelles sont connues et prévisibles, cela ne gâche pas le plaisir de la découverte. J’avais vu arriver la fin, dans les grosses lignes, mais je lis tout de même pas mal de romans policiers.
Bref, ce livre est un pur bonheur pour se vider la tête tout en frissonnant un peu.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.