Au royaume des menteurs – Kiersi Burkart

Éditeur : Fleurus
Nombre de pages :  442
Date de parution : 12 avril 2019
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Sam est aux anges : elle vient d’obtenir une bourse pour intégrer la prestigieuse Académie Edouard. Très vite, Sam se lie d’amitié avec Gracie, sa camarade de chambrée, et tombe sous le charme du riche et beau Scully.
Mais, derrière le faste et les jolies dorures, se cache une réalité bien plus noire, et Sam déchante rapidement… alors qu’elle se refuse à Scully, ce dernier la viole sans états d’âme.
La jeune fille, bouleversée mais résolue à ne pas laisser le jeune homme impuni, ose poursuivre en justice son agresseur. Mais briser la loi du silence n’est pas si facile…
Au lycée, personne ne la croit. Tous prennent la défense du « pauvre Scully », si apprécié et populaire, en criant à la diffamation.
Sam doit alors faire face à toute une communauté unie par le mensonge et les faux-semblants qui ne reculera devant rien pour l’empêcher de faire éclater la vérité : mensonges, hypocrisie, menaces, harcèlement…
C’est une lutte sans merci qui commence. Mais Sam doit se faire entendre ! D’autant qu’elle n’est peut-être pas la seule victime…

Mon avis : Comme j’ai du temps en ce moment, je me ballade sur le net en recherche de nouvelles lectures. J’ai découvert ce livre et je me suis vite laissée tenter par le résumé.

Sam a été accepté dans une école privée prestigieuse en internat. Elle est contente car cette école c’est la possibilité de réaliser son rêve d’être avocate. Mais tout ne se passe pas comme elle l’avait espéré.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Il comporte tout les éléments pour faire un excellent polar. On a une ado un peu perdue mais décidée, un beau gosse premier de la classe pourri jusqu’à la moelle et une belle zone d’ombres qu’on voit s’éclaircir petit à petit pour découvrir toute la vérité.
De suite Sam a réussi à me séduire. Elle est fraiche, a le côté rêveur d’une ado qui pense au premier amour mais sait tout de même où elle veut aller et ce qu’elle souhaite pour son avenir. Dans l’ensemble elle a la tête sur les épaules et est juste un peu naïve.
L’école privée ressemble a toutes les écoles privées à la recherche de perfection et on y retrouve les « clans » et la pression sociale si particulière aux écoles américaines. L’ambiance est parfaitement restituée.
Il flotte tout au long de la lecture une impression malsaine que l’on n’arrive pas particulièrement à définir, mais qui nous colle à la peau.
La fin du roman m’a totalement désappointée. J’avais bien compris qu’il y avait anguille sous roche mais je n’avais pas pensé à ça du tout. Il y avait bien des indices disséminés ici ou là, mais je ne les avais pas vu du tout. D’ailleurs, j’ai même relu le début du roman pour essayer de voir ce que j’avais raté (là je vous donne un indice l’air de rien).
Bref, j’ai adoré ma lecture que j’ai dévoré rapidement.

Je remercie Netgalley et Fleurus pour cette lecture.

 

19/50