Les coeurs aimants – Anne Plichota et Cendrine Wolf

♦ Éditeur : XO éditions
♦ Nombre de pages : 310
♦ Date de parution : 18 octobre 2018
♦ Prix : 16,90€
Achat: Amazon

Résumé : – Tu en as envie, Dana.
– Oui.
– Tu sais que je le sais.
– Oui.
– Alors qu’est-ce qui te retient ?
– Rien. Tout. Toi.
À bientôt vingt ans, Dana se sent toujours aussi perdue. Elle ne supporte pas son corps, son image. Cobalt, lui, est un séducteur qui déborde de confiance. Dans le huis clos du centre médical où ils luttent contre leurs démons – les troubles alimentaires pour elle, le cannabis pour lui –, leurs regards n’auraient jamais dû se croiser.
Et pourtant…
Au fil des jours, un lien inattendu se tisse entre eux. Cobalt va amener Dana à lâcher prise, à accepter d’être désirée. Elle qui supporte à peine de se regarder dans un miroir va peu à peu apprendre à aimer.
Et à s’abandonner…
Deux cœurs aimants.
Jusqu’à ce qu’une autre réalité ne vienne fracturer ce miracle si fragile.

Mon avis : Ce livre a la même thématique que pas mal que j’ai lu dernièrement comme Cœur battant d’Axl Cendre,  Point of view de Patrick Bard et Clean de Juno Dawson , on dirait que finalement y’ai pris goût à ce genre car celui-ci m’a également fait très envie.

Dana souffre de troubles alimentaires depuis la mort de sa mère. Son état de santé est critique et elle va dans une clinique pour la remettre d’aplomb. C’est peut-être là que tout va changer…

J’aime beaucoup l’ambiance à huis clos de ce genre de roman. Les ados, ou jeunes adultes, se retrouvent entre eux, face à leurs démons, leurs peurs, leurs fêlures… et ensemble ils arrivent à avancer. Ou pas pour certains. Vaincre ces démons avec lesquels on vit depuis des années, ne se fait pas facilement et sans douleur. C’est que qu’apprend Dana avec l’aide de Cobalt. Les deux sont de vrais écorchés vifs que la vie n’a pas épargné et chacun réagit à sa façon.
Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages. Ils vivaient des choses trop différentes de ce que j’ai pu vivre, mais leur histoire est tout de même belle. Il est parfois difficile de se trouver, on tâtonne, on fait des erreurs, il faut faire machine arrière, accepter ses erreurs… C’est le chemin que font ensemble Dana et Cobalt. Ils n’en sont qu’au début et ils savent que ce ne sera pas facile, mais leurs attentions l’un envers l’autre sont touchantes.
J’ai passé un joli moment lecture avec ce roman. Il permet de mieux comprendre les différents maux et les différentes addictions des jeunes adultes.

Je remercie XO Éditions pour cette lecture.

9/65

Le petit grumeau illustré tome 2 – Chat bouboule tome 2 – Nathalie Jomard

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages : 192
♦ Date de parution : 10 octobre 2018
♦ Prix : 7,90€
Achat: Amazon

Résumé : Le Grumeau revient, en plus grand et en plus pire ! Il a poussé et ses capacités de nuisances aussi. Tour à tour philosophe d arrière-boutique, terroriste domestique, dresseur de crottes de nez, docteur ès Foulahonte ou persécuteur de chat obèse, il règne en tyran demi-portion sur une maisonnée aux allures de république bananière. À la remorque, papa et maman Grumeau engrangent bien malgré eux une considérable expérience en matière de lose parentale. Une chronique piquante, drôle et universelle qui nous rappelle que malgré tout, être parent ça reste le plus beau métier du monde.

 

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages : 96
♦ Date de parution : 10 octobre 2018
♦ Prix : 6,90€
Achat: Amazon

Résumé : Le félin über-charismatique de la
république-bananière-et-autoproclamée-du-grumeauland est de retour !
Résolument adipeux, brillamment machiavélique, furieusement gourmand, éminemment pileux et irrémédiablement gaffeur, notre prédateur de salon préféré, équipé de son fidèle et indéfectible croupion-star, nous entraîne dans de nouvelles aventures totalement inédites et garanties 100 % poils sur le canapé.

Mon avis : Tout comme pour les deux tomes précédents, je ne pouvais pas passer à côté de ces sorties en format poche !

Je suis vraiment fan de Nathalie Jomard et c’est à chaque fois un vrai plaisir de retrouver ces livres ! Surtout ceux du petit grumeau et du chat bouboule qui m’ont permis de la découvrir.

Il est difficile de faire un avis sur une BD, du moins je trouve n’en lisant pas beaucoup, mais que je ne peux que vous conseiller de suivre les mésaventures du chat bouboule. Chat un peu trop paresseux qui en plus doit apprendre à vivre avec des mini-humains qui ne lui laissent aucun répit tellement ils sont plein d’imagination.
Mini-humains que l’on retrouve également dans le petit grumeau illustré, mais qui cette fois-ci en font voir de toutes les couleurs aux parents et plus précisément à la maman. On y retrouve leurs mots d’enfants et leurs idées farfelues. Le meilleur moyen de passer un bon moment et de déstresser en fin de journée.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Blocus total – Laurent Crevon

♦ Éditeur : Éditions La Liseuse
♦ Nombre de pages : 187
♦ Date de parution : 22 décembre 2017
♦ Prix : 15,99€
Achat: Amazon

Résumé : Le lycée Jacques Chirac est un établissement pilote d’un nouveau genre. Semi-privatisé, la sécurité y est assurée par des vigiles et des caméras de surveillance. La réussite de son bilan permettra au gouvernement de généraliser ce type d’établissement sur le territoire.
C’est sans compter sur Xavier, élève turbulent de terminale, qui va se voir infliger la fonction ultime à la disposition du proviseur : l’interdiction de passer le bac. Bien décidé à se venger, Xavier va bloquer son lycée, déclenchant une polémique jusque dans les plus hautes instances de l’État qui vont tenter de le faire taire par tous les moyens possibles.
En parallèle, David, ado réservé et taciturne, confronté à un échec amoureux, va voir son immobilisme et sa passivité remis en cause par les événements exceptionnels qui se déroulent autour de lui.

Mon avis : Ce livre m’a été proposé par la maison d’édition. Comme je ne la connaissais pas, j’ai eu envie de la découvrir à travers ce roman.

Alors que les étudiants se lèvent contre le CTU (Contrat de Travail Unique), Xavier de son côté décide de bloquer son lycée. Pour des raisons personnelles tout d’abord, mais cela le dépassera très vite…

Quand j’ai décidé de recevoir ce livre, je ne m’attendais pas à ce que les événements en France prennent une telle ampleur avec les gilets jaunes. En le lisant, j’y ai trouvé une vraie résonance avec ce qu’il se passe actuellement. Mais c’était assez bizarre de regarder les images aux informations la journée, et de suivre les aventures de Xavier couchée sur le papier…
Xavier est un ado qui a tout fait pour se fondre dans la masse des gens populaire. Il voulait faire parti de ce groupe à qui tout sourit, quitte à s’oublier au passage. Quand il fait la « bêtise » de trop, et qu’il est dos au mur sa perspective change et son regard sur le microcosme qu’est le lycée également. Il décide alors de prendre sa vie en main, car un avenir, il n’en aura qu’un, et que s’il se trompe, le retour en arrière sera impossible.
L’auteur nous plonge alors au milieu des manifestations étudiantes et lycéennes, me rappelant de loin ma jeunesse (oui, parce que j’étais un peu trouillarde à l’époque et les manifestations, je les suivais de loin). Il y a un petit côté utopique, ou tout le monde s’entend bien et ou tout le monde est d’accord, ou tout se passe dans le calme… mais dans l’ensemble on est vraiment plongé au cœur de ce mouvement de révolte qui gagne tout une ville.
C’est une autre façon de voir les événements actuels.

Je remercie les éditions la liseuse pour cette lecture.

8/65

 

Bilan perso #81

Novembre 2018 a été un des pires mois niveau lecture depuis trèèèèèèèès longtemps ! Mais il faut avouer que j’ai eu un mois professionnel assez chargé également… Sans compter le week-end à Dublin qui m’en a mis plein les mirettes… Heureusement il y a également peu de réception, ça s’équilibre donc assez bien pour le coup !

Les réceptions


Le sang du bourreau de Danielle Thièry
S.T.A.G.S tome 1, Partie de chasse de M.A. Bennett
Éclats de miroir de Florence Hinckel

Les lectures

No Trace de Pierre-Jean Verhoye
Héros livre 1, Le Réveil de Benoît Minville

Le calcul est simple ce mois-ci ma PAL a augmenter d’un livre, elle finit donc à 405 livres.
Je suis allée à Montreuil ce début décembre et je peux vous assurer que le bilan ne sera pas le même en fin d’année…

Héros – Livre 1 : le réveil – Benoît Minvile

♦ Éditeur : Sarbacane / Exprim’
♦ Nombre de pages : 306
♦ Date de parution : 3 octobre 2018
♦ Prix : 17,00€
Achat: Amazon

Résumé : Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse.
Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ?
Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, il tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.

Mon avis : J’ai découvert Benoît Minville avec Je suis sa fille, et depuis je ne rate aucune de ses parutions (même si je dois bien avouer que je n’ai pas encore lu Rural noir), je n’allait donc pas passer à côté de ce premier tome.

Matéo, Richard et José sont trois potes fan de BD qui se connaissent depuis l’enfance. Leur BD de référence c’est Héros, ils n’en ratent aucun numéro depuis qu’ils ont eu la chance de la découvrir. Mais leur vie bascule quand l’imaginaire de la BD rencontre leur réalité.

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce livre : 3 semaines. C’est un recors pour moi ! Je ne lis jamais aussi lentement. Mais n’allez pas penser que cette lenteur est dû au livre. Non, il n’est pas mauvais, c’est moi qui ai eu une vie compliquée à côté (ça devrait d’ailleurs aller mieux). Parce que le livre est vraiment très très bien !
Malgré ma lecture décousue, je me suis replongée à chaque fois avec plaisir dans ma lecture. Les trois personnages principaux sont très différents, autant physiquement que de caractère, mais ils s’entendent bien et sont complémentaires. Certes, ils forment un trio hétéroclite mais leur amitié puissant sa force dans l’enfance, ils sont inséparables. Et même si les événements qu’ils traversent la mette à rude épreuve, leur amitié perdure, ils restent soudés. Bien sûr, en grandissant on fait de mauvais choix, les goûts changent mais ils font face.
Ils font face à quoi me direz-vous ? À des forces qui les dépassent, même s’ils les côtoient tous les jours à travers les images de leurs héros préféré. C’est une chose que de rêver devenir un super héros de BD, s’en est une autre de le devenir et de devoir affronter des forces maléfiques.
J’ai beaucoup aimé l’univers créé par l’auteur, il se réfère beaucoup à Lovecraft (auteur américain de fantastique, que je connais de nom mais que je n’ai pas encore lu -oui, je sais honte à moi / Il m’a d’ailleurs donné envie de le découvrir) et réussi à retranscrire une ambiance noire et angoissante qui m’a séduite.
Bref, j’ai hâte de lire la suite !

Je remercie Sarbacane pour cette lecture.

7/65