Bilan 2017

Comme le veut ma petite tradition, voici le bilan de l’année 2017. Elle fût beaucoup plus calme que les précédentes mais pas pour autant inintéressante.

Commençons par le général.
* Je suis partie une semaine en vacances au soleil avec ma sœur et cela faisait des années que cela ne m’était pas arrivé !
* Mon homme a terminé de travailler à la saison et depuis septembre nous « revivons » ensemble. Je ne vous cache pas qu’il y a fallu se réadapter 😉 et mon rythme de lecture a également changé.
* J’ai eu un accident de voiture. Rassurez-vous rien de bien grave, mais ma voiture est « décédée » et j’ai dû m’en procurer une autre, ce qui a pris du temps…
* Mon travail demande de plus en plus d’énergie et c’est bien souvent que je rentre exténuée. L’avantage c’est qu’il me plait toujours autant.
* Deux copinautes de lecture que j’ai vu une ou deux fois car elles sont de ma région : Acr0 et Mylène.

Rien de bien exceptionnel cette année, mais j’ai totalement changé de rythme ce qui a aussi un impacte sur mes lectures.

Côté lecture, cette année je n’ai lu « que » 94 livres, une des plus petites années depuis que j’ai commencé le blog. J’espère que ça ira mieux en 2018, mais j’ai des doutes. J’ai toujours autant envie de lire, c’est  blogger qui demande plus d’organisation. Il faut que je trouve l’équilibre.

En bref (merci Goodreads) :
º Mon plus petit livre faisait 64 pages
º Mon plus gros livre faisait  670 pages
º En moyenne mes livres faisais 353 pages
º Le plus populaire sur Goodreads est Everything everything de Nicola Yoon
º Le moins populaire est Un éléphant blanc ne change pas de couleur du professeur Alain Deloche

J’ai lu 33,194 pages sur 94 livres Img bookstack 96
Voici quelques livres qui m’ont marquée (cliquez sur l’image pour accéder à l’avis)

 ♦

J’ai fini l’année 2017 à une PAL à 350 (après un tri rapide et retrait de livres que je ne lirais finalement jamais. Nous verrons bien ce que 2018 nous réservera…

Je vous souhaite à tous une excellente année 2018 ! Pleines de bonnes choses, de grandes et petites joies et surtout de superbes lectures !

Publicités

Paranoïa tome 2 – Miroir – Melissa Bellevigne

♦ Éditeur : Hachette romans
 Nombre de pages : 386
 Date de parution : 4 octobre 2017
♦ Prix : 17,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu’elle en a perdu la raison jusqu’à vouloir se tuer ? Un esprit troublé qui aspire aujourd’hui à guérir et démarrer une nouvelle vie ? Est-elle victime d’un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ? Qu’est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d’objectivité et de professionnalisme ? Epuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n’a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité.
Tandis que l’enquête sur l’agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu’a donnée Judy de l’ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d’elle, vouloir la revoir… Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal. Qu’est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire ? Où s’arrête l’hallucination et où commence la réalité ?

Mon avis : Ayant rencontré l’auteure en mars 2016 et ayant découvert son premier roman (dont vous trouverez l’avis ICI ) j’étais intrigué de connaitre la suite des aventures de Lisa et Judy même si le premier tome aurait pu se suffire à lui même.

Après avoir découvert le fin mot (ou presque) de l’histoire de Judy, arrive un jeune homme qui pourrait tout remettre en cause. (Je sais c’est court, mais c’est voulu, faut que vous ayez le plaisir de la découverte du tome 1 & du tome 2 ! ).

Je crois que c’est le première fois que ma mémoire me fait autant défaut depuis que je tiens ce blog. Mais je ne me souvenais que très vaguement du premier tome. Il me restait une impression et je me suis aussi souvenue des personnages et des grosses lignes, mais j’ai dû vraiment le creuser les méninges. Heureusement ça m’est revenu petit à petit…
Ce second tome n’a rien à voir avec le premier ! Autant avec l’histoire, qui mêlé moins de fantastique que dans l’écriture. On sent que l’auteure a pris en maturité. Elle écrit mieux et l’histoire est mieux construite. Je l’ai largement préférée à la première !
Certains personnages entraperçus dans le premier roman sont un peu plus développé et c’était agréable de les découvrir, d’apprendre à les connaitre. On retrouve aussi les principaux et on comprends mieux leur vie, leur passé, c’était un plaisir de voir se dévoiler leur côté sombre, leur peur et leur désirs.
L’histoire n’est pas facile, certains points abordés relèvent des pire travers de notre société. Elle se rapproche plus du thriller psychologique que du roman fantastique, en totale opposition à la première partie de l’histoire. Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais ça m’a totalement séduite (je confirme que je dois être dans une période où j’ai envie de lire des policiers). Tout est très bien amené même si le « dénouement » est un peu trop subit et la fin un peu trop courte à mon goût.

Je suis curieuse de découvrir les futures parutions de l’auteure que je vais suivre de près !

Je remercie Hachette romans pour cette lecture.

13/80

Les 5/5 tome 1 – En équilibre – Cendrine Wolf et Anne Plichota

♦ Éditeur : XO éditions
 Nombre de pages :280
 Date de parution : 12 octobre 2017
♦ Prix : 16,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : FAR a 16 ans, c’est une jeune fille surdouée, déchirée entre deux cultures.
MERLIN et TITUS, les jumeaux, sont déscolarisés, ils ont 17 ans et la précarité est leur quotidien.
TOM, 13 ans, acrobate, solitaire et rebelle, ne connait pas le manque, si ce n’est l’estime de son père.
JOHN, enfin, le plus jeune, 12 ans, est un garçon né dans un corps de fille, choyé par ses parents mais incompris du reste du monde.
Tous ont quelque chose a prouver, une blessure à soigner. Tous vont se retrouver autour d’une même passion, les sports de la rue, et d’une même quête: la justice.
Le grand frère de Tom, Lip, va leur donner l’occasion de mener le combat. Révolté par le cynisme de son père, qui n’a de cesse de s’enrichir sur le dos des pauvres, il décide de faire des 5/5 un clan, les transformants en robin des bois des villes.
Bientôt, les cinq ados vont mener la vie dure à tous les profiteurs sans scrupules. Sans se douter des dangers auxquels ils vont être confrontés…

Mon avis : J’aime les publications de XO pour la jeunesse, et ce livre, écrit en plus par des autrices adorées par des amies de lecture, m’a séduite dès la lecture du résumé.

Quand 5 gamins, un peu amochés par la vie, se retrouvent pour essayer de mener de bonnes actions, cela peut leur donner des ailes et les aider à surmonter leurs difficultés.

J’ai commencé ce livre avec enthousiasme et je n’ai pas été déçue tout le long de ma lecture.
La 4ème de couverture m’annonçait que les thèmes allaient me plaire et cela s’est confirmé. Ce livre a une première intrigue où des jeunes, âgés de 12 à 17 ans, sous la houlette d’un jeune adulte talentueux de 2 ans, ont décidé de redresser certains torts. D’aider ces citoyens oubliés de la justice parce que « les puissants de ce monde » connaissent les ficelles pour s’en sortir. Une nouvelle bande de Robin des bois en sorte. Et ils ne chôment pas ! Chacun use de ses talents pour mener chaque mission à bien. Ça c’est pour le thème principal.
Mais le thème secondaire, celui qui m’a le plus charmé, parle de tolérance, d’acceptation de l’autre quelque soit son origine, sa religion, le quartier où il vit, ses préférences sexuelles ou s’il doit vivre avec les erreurs de la nature… C’est très large comme thème et parfois il peut être traité de façon tape à l’œil, mais ici il est abordé tout en retenue et de façon très juste. Je pense que le public qu’il vise a besoin d’apprendre cette tolérance face à la différence et que ce livre peut l’y aider, ou du moins le pousser à s’interroger.
Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre et j’attends la suite avec impatience !!

Je remercie XO éditions pour cette lecture.

12/80

The ones tome 2 – Daniel Sweren-Becker

 Éditeur : Hugo roman / New way
♦ Nombre de pages : 336
 Date de parution : 5 octobre 2017
♦ Prix : 16,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé :  La révolte bat son plein. Les Ones, ce 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être génétiquement modifiés à la naissance, sont cernés. Et le mouvement Égalité n’a jamais été aussi puissant.
Farouchement déterminée à sauver son petit ami James qui s’est sacrifié pour elle, Cody se met à frayer avec un groupe de rebelles qui défend les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu’elle se rapproche de leur leader, le mystérieux Kai, elle comprend rapidement que celui-ci a un plan plus fou que tout ce qu’elle aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours. Et elle sait que Kai ne reculera devant rien…

Mon avis : Le premier tome ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, (vous trouverez mon avis ICI) mais j’étais tout de même curieuse de connaitre la suite et fin de cette série.

Après un premier tome mouvementé, il est temps de rassembler les troupes pour continuer la bataille (oui, c’est vague, mais si je vous en dis trop cela va vous gâcher le plaisir de lecture).

J’ai eu du mal à me plonger dans ma lecture. Comme cela m’arrive parfois, je ne me souvenais pas de l’intégralité de l’histoire du tome précédent et des personnages. Passé quelques pages de flottement, mon cerveau s’est remis en route et j’ai pu profiter un peu mieux de l’intrigue.
L’histoire est originale, inspirée des modifications génétiques, elle explore les dérives que celles-ci pourraient engendrer. Sans oublier les échauffements créés par les différences entre les hommes et les jalousies qui en découlent. Et le sempiternel sentiment de domination que certains développent à l’excès.
Mais tout cela est malheureusement mal amené. Il y a trop de rebondissements qui sont parfois trop difficile à suivre. A contrario la fin arrive trop facilement et on reste un peu trop sur notre faim, j’aurais aimé en savoir plus sur l’avenir des personnages qu’on suivait depuis un moment.

C’est un roman plaisant mais qui ne m’aura pas marqué.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

11/80

The rain tome 1- Virginia Bergin

 Éditeur : Bayard
♦ Nombre de pages : 384
 Date de parution : 20 septembre 2017
♦ Prix : 15,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Ruby passe la soirée avec ses amis quand le monde bascule. La radio diffuse en boucle un message d’alerte : « Protégez-vous de la pluie, c’est une question de vie ou de mort ». La petite bande court se mettre à l’abri, mais l’un d’entre eux décide d’affronter les gouttes. Aussitôt, les parties de son corps exposées à l’eau sont en sang. Ruby réussit à rentrer chez elle et retrouve Rebecca, sa mère, Simon, son beau-père et Henri, son petit frère. Malgré toutes leurs précautions, Rebecca et Henri meurent. Simon décrète une interdiction totale d’utiliser l’eau.La pluie ne cesse de tomber. Il n’y a plus de téléphone ni d’internet. Selon les informations, un nuage de poussière porteur d’un virus se serait abattu sur la terre. Une pluie acide brule la peau et fait exploser les cellules. Un matin, le ciel est bleu. Ruby et Simon s’aventurent dans la ville et découvrent des scènes de pillages, cadavres, voitures entassées. Le temps de revenir à la maison, Simon crache le sang… Désormais, Ruby est seule et décide de rejoindre son père à Londres. Un long périple commence. Quand elle arrive enfin, la maison est vide mais Ruby découvre un mot de son père daté du 23 juin disant qu’il reviendra le 26. Sept semaines plus tard, Ruby a organisé sa survie et elle attend toujours…

Mon avis : J’aime beaucoup les dystopies. Bien souvent leurs histoires se passent après « la catastrophe » très peu racontent « la catastrophe » en elle-même. C’est le cas de The rain et j’avais hâte de le découvrir.

Un soir la pluie se met à tomber, mais elle n’est plus anodine : elle tue ! Comment survivre dans ces cas-là quand on a 15 ans et qu’on ne peut plus conter sur personne.

Ça commence par une soirée comme les autres : musique, alcool (même si c’est défendu),des couples qui se forment… et ça finit comme un film catastrophe qui fait froid dans le dos. Passé les 20 premières pages, on plonge dans l’horreur. Oui, l’horreur parce que c’est l’effet que ça m’a fait. Cette pluie que Ruby connait depuis qu’elle est née est devenue son ennemie jurée. Au départ la menace vient du ciel mais au final elle se retrouve dans toute l’eau qui entoure Ruby et elle, comme les autres survivants, doivent faire preuve d’ingéniosité pour survivre. Ça c’est pour vous donner une idée de l’intrigue sans trop vous en dévoiler.
Pour ce qui est des personnages, je me suis vite attachée à Ruby, elle est très franche et elle a beaucoup d’humour : tout ce que j’aime. Elle est très vite obligée de grandir et j’ai trouvé qu’elle faisait face avec beaucoup de dignité et de courage. Elle rencontre toute une série de personnages allant du plus loufoque au plus sensé. On découvre alors tout ce que le monde fait de meilleur et de pire. Mais, somme toute, elle s’en sort plutôt pas trop mal.
Ce livre est très bien écrit et je l’ai lu très vite, ne pouvant plus m’arrêter, emporté que je l’étais par les aventures de Ruby.
La fin pourrait suffire même si j’aurais bien passé plus de temps avec Ruby, mais j’ai découvert qu’il y avait un second tome que j’ai hâte de découvrir.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

10/80