Glacé – Bernard Minier

Éditeur : XO Éditions
Nombre de pages : 553
Prix : 20,90€

Résumé : Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée.
Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ?
Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !
Bernard Minier a grandi au pied des Pyrénées. Primé à l issue de plusieurs concours de nouvelles, il publie avec Glacé son premier roman.

Mon avis : Glacé est le deuxième livre policier se déroulant dans les Hautes-Pyrénées, ma région, que je lis en une dizaine de jours. Et à vrai dire, ça fait sacrément flipper quand même ! Cette région, que je croyais si tranquille ne l’est peut-être pas tant que ça… du moins dans l’imaginaire des auteurs.
Ce livre était annoncé par l’éditeur comme un très bon thriller et je trouve qu’il a tenu ses promesses ! Je me suis laissée emporter par l’intrigue dès les premières pages.

L’assassinat horrible d’un cheval est commis dans un lieu improbable sur les hauteurs d’une montagne. Le propriétaire du cheval ayant « le bras long » la gendarmerie et la police se retrouve à mener l’enquête conjointement, en trainant un peu la patte… jusqu’au moment où un homme est retrouvé pendu dans des circonstances étranges. À cela rajoutez la présence d’un centre psychiatrique pour détenus très dangereux et voilà l’intrigue et l’ambiance plantées.

Le livre met du temps à démarrer, l’auteur prend le temps de poser tous les éléments et de nous présenter les personnages en détails. Martin Servaz, qui est aussi le personnage principal, est le commandant chargé de l’enquête de la police, tandis que Irène Ziegler appartient elle à la gendarmerie. Ensemble ils vont aller de découvertes macabres en suspicion les plus improbables.
Parallèlement à l’enquête, nous voyons Diane Berg, jeune psychologue suisse, arriver à l’institut psychiatrique, sans vraiment comprendre où l’auteur veut nous emmener…

Il alterne les passages d’enquêtes et les moments passés dans le centre de rétention psychiatrique avec Diane découvrant son nouvel environnement. Ces épisodes avec la jeune psychologue, dans ce lieu confiné sont ceux qui donnent vraiment le plus la chair de poule créant ainsi une ambiance oppressante. Sans eux, le livre passerait presque pour un polar classique, mais ils ajoutent la note d’angoisse qui fait que l’on s’attend au pire à tout moment.
J’ai trouvé les personnages bien décrits, l’auteur s’attarde juste ce qu’il faut sur leur vie privée, nous dévoilant un peu de chacun en dehors du cadre de l’enquête, ce qui m’a permis de vite m’attacher à eux. Certains lui ont reproché de parfois trop détailler l’action, de glisser dans ses textes des petites scènes qui n’apportent rien à l’intrigue. C’est vrai, mais j’ai beaucoup aimé ces passages qui pour moi donne véritablement vie aux personnages.

L’intrigue par elle-même est très bien menée, je me suis faite balader une bonne partie du livre, allant là où l’auteur voulait que j’aille, pensant même avoir un coup d’avance sur lui… jusqu’au dénouement final qui m’a un peu laissée sur le c*** ! Oh, Bernard Minier ne révolutionne pas le genre, mais il m’a fait passer un excellent moment avec un livre policier qui, pour un premier roman n’a rien à envier à ses pairs !
En résumé, un excellent thriller. Ne vous laissez pas rebuter par la taille du roman, il vaut son nombre de pages !

Je remercie le forum Accros et Mordus de lecture, ainsi que les éditions XO pour ce partenariat.


Cliquez si vous souhaitez l’acheter

14 réflexions sur “Glacé – Bernard Minier

  1. Mylène (ou Mycoton32) dit :

    La fin m’a moi aussi laissée sur le c** !!
    J’ai quand même trouvé que les éléments de la vie privée de Servaz ne m’aidaient pas à l’aimer davantage. Je crois que j’aurai préféré en savoir plus sur Irène ou Diane. Mon côté féministe qui ressort peut être 😀

  2. mutinelle dit :

    Oui, mais elles n’étaient pas le personnage principal je crois… Même si je trouve aussi que le côté « Diane » aurait pu être plus exploité.

  3. Meloe dit :

    Sur tes conseils, je viens découvrir ce polar et effectivement, au vu de son thème, je crois qu’il pourrait beaucoup me plaire.
    Je note le titre dans un coin.

  4. freelfe dit :

    Ca y est, j’ai pu lire ta critique =D C’est marrant de voir comment certains avis s’opposent.

    Au fait, j’ai trouvé la toute fin un peu… bizarre !

  5. mutinelle dit :

    Oui, j’ai vu ton avis sur A&M, je finissais un article et je vais le corriger 😉
    Tu n’es pas la seule à trouver la fin bizarre, mais ça ne m’a pas choqué, j’en ai vu des plus bizarres dans d’autres policiers.

  6. Kathy dit :

    Rien que pour découvrir cette fin bizarre ou pas, j’ai bien envie de le metre dans ma Pal.
    Je note sur un p’tit bout de papier !
    Très belle critique.

  7. STERNE dit :

    Pour moi une grosse déception ce livre, ça commençait bien, puis ça devient de plus en plus lourdingue – répétitions, l’intrigue s’enlise, des rebondissements assez ridicules, des leçons de morale sur les méchantes multinationales…..on s’éloigne du sujet….

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.